CUISINEZ VOTRE LIBIDO !

CUISINE & LIBIDO : Les produits à éviter et ceux à recommander.

Oui, oui, votre alimentation peut doper votre libido comme elle peut, bien souvent l’éteindre complètement. Choisir son alimentation, cuisiner amoureusement pour sa douce ou son doux quelques bons produits naturels peuvent considérablement vous changer la vie… sexuelle.

Déjà, il nous faut banir drastiquement quelques fondamentaux : de manière générale toute la junk-food est à proscrire définitivement. Exit donc le sucré, le gras, la bouffe industrielle et notamment les mauvaises pizzas ou les kebabs, les mac-do et les frites, les sodas et les crèmes glacées industrielles et autres saloperies trop grasses, trop sucrées, trop dégueu qui feront décroître à vue d’oeil votre chère libido.

Exit aussi les charcuteries, les préparations charcutières, les viandes trop cuites, et généralement toutes les graisses animales de mammifères surtout cuites, le lait de vache, ainsi que certaines céréales comme l’avoine ou le blé concassé et les légumineuses type haricots secs, fèves sèches et autres pois-chiches…

Le sucre est un véritable épouvantail à libido : Trop de sucreries induit des pics du niveau du sang, ce qui finira par diminuer considérablement votre taux de testostérone. Tous les aliments frits sont également à fuir : Frites, beignets, bacon, oeufs frits… ces mauvaises graisses hydrogénées diminuent notablement le taux de testostérone et en plus causent des anomalies du sperme chez l’homme.

D’autres aliments, moins soupçonnables, font pourtant de vrais ravages sur votre libido : La menthe dont le principe actif est le menthol a un effet de refroidissement sur le corps. Mieux vaut donc éviter. La réglisse, elle aussi, est une vraie tueuse : si elle peut être utile pour réduire le stress et pour la digestion, elle recèle de l’acide glycyrrhétinique qui diminue notablement les niveaux de testostérone.

Enfin, l’alcool ne rend pas service, même s’il désinhibe : en effet, il provoque une réaction chimique dans le corps qui affaiblit le système nerveux et bloque la production de testostérone. Tout comme la caféine, qui est un facteur aggravant de stress sur le corps et peut donc inhiber la libido… Enfin, plus curieux, le soja est un sacré anti-aphrodisiaque masculin, car il recèle des phytoestrogènes, hormones qui entrent en concurrence avec l’hormone sexuelle mâle et peuvent amener à un dysfonctionnement sexuel et des problèmes de fertilité. Jusqu’aux corn-flakes et autres flocons d’avoine qui sont de grands inhibiteurs de libido !

Mais alors, sur quoi donc se rabattre ? Et bien, pour soigner votre libido et celle de votre moitié, rien ne vaut quelques basiques comme les huîtres, crues ou cuisinées, et tous les coquillages forts en iode : oursins, violets… mais aussi les algues marines, le caviar et les oeufs de poissons en général, les poissons crus marinés, certains champignons crus de préférence, les truffes râpées crues, le basilic frais, l’ail cru, certains fruits frais (litchees, fruits de la passion) et surtout, surtout les épices. Poivres, piments et surtout gingembre, à consommer sans modération…

Morale : mieux vaut pour « valoriser » sa libido, être riche que pauvre… Tant pis pour Jean-Luc M. !

Ne pas oublier tout de même qu’un bon petit plat cuisiné amoureusement pour son amoureux(se), avec les aliments idoines et un peu d’imagination et de sens de la mise en scène, peut réveiller bien des passions !

Héléna Bouygues

CaviarNoir[1]

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :