BONNES TABLES : L’HERITAGE DE LILY

TABLES : « Lily » / 59 de la rue Chauveau / Neuilly sur Seine. Note: 7.5/10

Entrer chez Lily de Neuilly, c’est un peu comme traverser les époques en un seul repas. Situé au 59 de la rue Chauveau, à Neuilly sur Seine, l’entrée du restaurant dégage un certain cachet, tout en restant fidèle à son intérieur : Chic et discret.

Les gourmets sont nombreux à venir déguster les plats du chef William Jourdain. Entre les hommes d’affaires, les médecins de l’hôpital américain, qui se situe dans une rue parallèle, et les habitués de l’établissement, la salle fait souvent comble… Il faut donc penser à réserver !

Ouvert en 1945 par une dénommée Josette, qui aimait à se faire surnommer Lily, le restaurant proposait déjà à l’époque une cuisine traditionnelle française. Avec les années, Lily de Neuilly se transforme doucement tout en restant fidèle au temps de sa création. Que ce soit au niveau du menu ou de l’environnement ; un mélange juste dosé : l’élégance d’un décor de charme associé à une ambiance familiale et conviviale.

Proposant une carte riche et offrant un panel de mets diversifiés, le chef aime à rire de certains habitués qui « prennent depuis dès années le même plat. Le même que celui qu’ils avaient choisi la première fois qu’ils sont venus ».

L’Italie s’invite à Neuilly

Il est facile de penser que la tradition est ce qu’elle est et qu’elle ne doit pas changer. Chez Lily, on vit avec son temps et les cuisiniers ont su faire flirter dans leurs plats la cuisine méditerranéenne avec celle bien de chez nous. Monsieur Jourdain, d’origine italienne, suggère tout autant des plats raffinés à base de produits de la mer, que de la terre.

Question choix, on s’offre un bon apéritif au bar avant de se décider… Pour l’entrée on hésite entre la « cassolette de homard et ses champignons » et le « feuilleté d’escargots au beurre vert » ; Bien que le chef conseille également les fameuses « ravioles aux langoustines » : Dilemme. Pour le plat, même problème… On opte finalement pour le « suprême de pintade, sauce au foie gras et son risotto aux champignons » en priant pour que notre acolyte jette son dévolu sur une « daurade laquée au cidre, pomme fruit et sa purée de pomme de terre » ; Comme ça, on pourra goûter !

Lorsque Philippe Cabalé, un des deux propriétaires et également directeur de salle nous conduit à notre table, on s’attarde sur une particularité de la décoration. Une fresque qui parcoure le haut des murs de la première salle semble raconter une histoire. On apprend alors que la première propriétaire, Josette ou « Lily », on ne sait plus très bien, s’était faite représenter avec sa robe noire dans son restaurant. On la voit alors, entourée de ses clients mais surtout de son fidèle caniche.

Passée la petite histoire, et après avoir dégusté notre délicieux repas, on termine avec une note sucrée. Mais qu’on opte pour le « millefeuille à la vanille » ou la « tarte sablée aux framboises », dans tous les cas, on ressort ravi de l’établissement et on ne manque pas de le recommander.

Anne Laure Goupil

Le prix moyen pour un menu est de 39 euros (entrée + plat + fromage ou dessert). Il faut compter 55 euros en moyenne pour un repas avec une bouteille de vin. Réservations 01 46 24 46 22.

Crédits photos : A.L. Goupil / DR / Plaisirs de Bouche 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :